Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La traversée du Léman à la nage

La traversée du Léman à la nage

Souvenirs d'une traversée de 21h pour 60kms, une traversée dont le départ commença sous un bleu azur et un lac glacis à 16h00, mais, qui s'est vite transformé en un enfer maritime.

D'évian à Anthy-sur-Léman, Thierry, Laurent, Rémi et Barbara, (le kayakiste guide, et l'équipe Paddle ravitaillement), se seront battus comme des lions face à une météo exécrable qui aura duré toute une partie de la nuit : des vents de 60-80km/h, une pluie battante, des orages, et des creux de vagues pouvant atteindre parfois 1,50m : Rien ne leur a été épargné ! Sur le lac, nous n'y voyons plus rien ! Un rideau d'eau empêche Laurent (le kayakiste guide), de se repérer. Nous avons donc demandé au bateau des secours de leur ouvrir le passage et les guider à l'aide de leur gyrophare. Pendant toute cette période, Thierry n'aura jamais pu manger convenablement, ballotté par une forte houle, son corps de pouvait garder ce qu'il mangeait.

Nous passons yvoire vers 5h30, le jour commence à se lever, et, malgré la fatigue, tout rentre dans l'ordre, Thierry se nourrit à nouveau normalement : soit une pause toutes les heures pour boire, manger, ou les deux.

Le soleil fait son apparition à Chens sur Léman, puis nous passons symboliquement la frontière vers 7h45. à ce moment il nous reste environ une quinzaine de kms à parcourir, Thierry (entre autre), commence sérieusement à fatiguer, troque sa monopalme contre une paire de bi palme, reprend sa course, et malgré tout, tel une machine conserve un rythme plus qu'honorable qui varie entre 3-4km/h.

à Partir de 11h00, nous sommes peu à peu rejoins familles, amis & supporters sur le lac, bateaux, kayaks nageurs et pédalos finissent par produire une joli petit cortège jusqu'au saint Graal : le Jet d'eau de Genève !

à 13h00 sous une assemblée de Spectateurs et de curieux, acclamé d'applaudissements, Thierry guidé de Laurent, Rémi & Barbara posent enfin pieds à terre ! Le sourire et le soulagement laisseront place assez rapidement à l'appel de la fatigue d'un corps qui vient d'avaler 60kms très agités, et Thierry fera un petit malaise heureusement sans gravité. Tout une assistance brillamment efficace se mobilisera pour le remettre d'aplombs. Par sécurité, il sera transféré à la clinique d'ou il sortira vers 17h00 bon pieds bon oeil !

Ceci résume tout ce que nous avons vécu le long du parcours d'un défi hors norme motivés par la force et le courage d'un seul homme : Thierry Corbalan !

Yan Gaetan Olivo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :